Jean-Claude RAOUL

Jean-Claude Raoul s’est intéressé depuis l’âge de 12 ans à la photographie. Il n’a jamais cessé de la pratiquer. Il a mis cette passion au service d’une grande entreprise. Par la suite, il a complété la richesse de la photographie par l'usage de la vidéo. Mais cette activité dans le cadre professionnel ne lui a pas suffit. Profondément attiré par la photo de paysages, d’architectures et de portraits, il a publié un premier livre aux éditions Image Magie. Cette publication fut un succès et l'a incité à fonder sa propre société d’édition. Le second titre Quatre saisons en Sologne fut à nouveau une réussite. Deux autres titres ont suivi qui l'ont conforté dans l'idée d'aller encore plus loin dans la capture d'images.

Cette saisie du monde, sur lequel il pose un regard si singulier empreint de poésie et d'humanisme, s'est orientée plus particulièrement vers la vidéo. Grâce à elle, il a réalisé deux documentaires tournés en Chine dans la province du Guangxi chez les riziculteurs de la minorité ethnique Yao et un troisième dans les provinces du Tibet autonome, du Sichuan, du Yunnan et du Gansu. Dans ce dernier film, Quand le Tibet se prosterne, il évoque la pratique actuelle du bouddhisme tibétain, témoignage de ce qu'il a pu constater, au cours des trois dernières années, en vivant plusieurs mois dans ces régions.

Cette passion pour l’image l'a amené à vivre longtemps sur les lieux des tournages afin d'être au plus près de ceux qu'il voulait filmer pour rapporter des images, des souvenirs chargés d’émotion et de partage. Aujourd'hui, il poursuit ses rêves, traque avec toujours autant de passion la beauté qui se cache dans le quotidien le plus simple et le plus humble. Porté par ce regard si particulier qu’il pose sur la réalité, sur cette réalité si discrète, voire secrète, des lieux ou des individus de peu ou d'ailleurs dont la richesse ne se dévoile qu'à ceux qui savent s'arrêter et prendre le temps de regarder, de s'imprégner de cette vie qui est là leur. Dans ses œuvres, il enregistre le chant du monde, celui des hommes et de la vie dans ce qu’elle a de plus âpre et de plus austère, mais aussi de plus fort, de plus intense et de plus humain. Chaque film, chaque image est un message ouvert vers autrui, vers l'au-delà de soi afin d'aller à la rencontre de nouveaux paysages, de nouveaux visages, d'une beauté qui mérite d'être montrée à tous. 

 

 


Films

CHINE les marches du ciel

Au sud-est de la Chine, dans la province du Guangxi, depuis près de 700 ans, des riziculteurs de l’ethnie Yao cultivent le riz dans des terrasses sculptées sur la pente vertigineuse des montagnes. Pourquoi leur vallée et leurs villages, si isolés, offrent-ils tant de plaisir et d’émotion ? Les pieds dans la rizière et souvent la tête dans les nuages les Yao nous font entrer dans leur univers, suivre les évènements de leur vie, du mariage au rite funéraire. Est-ce un rêve ou la réalité ? Ces paysages et ces techniques de cultures ancestrales vont-ils survivre au formidable développement que connaît la Chine actuellement ?

 

Galerie photo


Plus d'informations