Dominique Senay


Dominique Senay aime partager la vie des gens dans des cadres d'exception. Il ne se présente pas à nous comme un reporter, journaliste, ethnologue, mais plutôt comme un voyageur photographe, conférencier en quête de la poésie des lieux, captivé par le génie des hommes, leur folie. Il raconte la variété des peuples et des cultures, leur épique destin, l'évolution des moeurs, les mutations en cours. Ses reportages-créations jouent de sonorités, de rythmes, de couleurs et surtout de la langue.

Son dernier travail: Saint Petersbourg, Nouvelles folies boréales

Créations-reportages : 1982 : 28.000 km à vélo en Asie "La vélochée fantastique" - 1985 : Inde, Népal, Indonésie "Indolence ou ferveur" - 1990 : Corée du Sud 1ère édition "L'échappée belle" - 1996 :  Saint-Petersbourg 1ère édition "Folies boréales" - 1998 : Hongrie 1ère édition "Couleurs de rhapsodies" - 2001 : Bali "L'inspiratrice" - 2002 Saint-Petersbourg 2ème édition "Folies boréales" - 2004 Hongrie 2ème édition "Couleurs de rhapsodies" - 2005 Corée du Sud 2ème édition "Nouvelles du matin ce" - 2010: Barcelone, Exubérances, extravagances - 2012 : Saint Petersbourg, nouvelles folies boréales.
 

Distinctions :
•Prix du reportage au Festival du Reportage à Blois
•Premier prix du Festival de l'Aventure à Paris
•Prix Animan de l'esthétique 13ème FIDEM de Royan
•Grand prix du 5ème Festival International de Bruxelles
•Premier prix Conférences du 3ème Festival International du Guilvinec


 


Films

Barcelone, exubérances, extravagances

Tant de villes en une seule, frimeuses ou intimes, se juxtaposent ou rivalisent. L'une est en chantier permanent, l'autre en quête d'une insatiable modernité. Son obsession de créativité déroute ou fascine. "Fais-toi belle" est sa devise en forme d'aveu. La cité des prodiges, réputée géniale, cosmopolite, à la pointe, branchée, s'exhibe, séduisante et séductrice comme modèle.

Au-delà des oeuvres et des quartiers emblématiques, ce reportage lui rend hommage dans sa dualité, sa demeure. Magnificence, dévastation, utopie concrétisée, réalités controversées. Mais aussi éclats de vie, de déraison, rencontres anticonformistes et joyeuses.

 

Galerie photo


Plus d'informations

Saint-Petersbourg, nouvelles folies boréales

Féerie de neige et de glace, de débâcle et de remous, de nuits blanches et jours pastel… D’un solstice à l’autre, la lumière est douce, irréelle,  sur le patrimoine exceptionnel. De Pierre le Grand à nos jours, ce tout nouveau reportage, fruit de récents séjours, retrace le destin épique de l’ancienne capitale des tsars mais aussi rend compte de projets urbains, d’initiatives louables de réhabilitation. C’est beau ! « Hier le rideau de fer, maintenant le rideau d’argent ! » Des rencontres remarquables, de touchantes interviews nous éclairent sur les nouvelles valeurs, le désarroi, les aspirations d’une cité en pleine évolution.

Galerie photo


Plus d'informations

Expositions

Corée du Sud, nouvelles du matin calme

Création-reportage, exposition photos.

Royaume-érmite, du peuple vêtu de blanc, pays du matin clair, du matin calme... Que savons-nous de la Corée ?

La guerre, le boom économique, les manifestions d'étudiants, la coupe du monde de football... certes. Mais savons-nous comment s'expriment les Coréens au-delà de l'usine, libérés du travail? Quel est le piment de leur vie? Quelles valeurs les unissent ?

Le propos de ce nouveau reportage est de fouiller dans cette direction de l'échappatoire, du dérivatif, La Corée mérite qu'on s'intéresse à sa culture millénaire, brillante en marge de ses prouesses économiques. S'échapper englobe la marche en montagne, à l'assaut des sommets déchiquetés, surtout à l'automne quand les parcs nationaux s'embrasent.., l'évasion dans les rituels, l'émerveillement des reconstitutions des fastes de la cour, l'épanouissement dans les arts de la danse, de la musique, de la satire. S'échapper inclut aussi les retrouvailles le soir, dehors, sous les tentes gargotes... et bien des débordements. Comment la vapeur s'échappe de la chaudière?

Ainsi, fortes traditions confucianistes, bouddhistes, chamanistes et valeurs nouvelles de la démocratie d'entrechoquent et rechargent en énergie ces héros de la croissance. Tout bascule, se bouscule explose de liesse et de couleurs. C'est la Corée, corps et âme, échappée, débridée.

Composition : 50 photograhies couleur- Emplacement : 35 à 40 ml. Complément documentation : Brochures, livre 208 pages texte et photos.

Galerie photo


Plus d'informations

Livres

Barcelone, exubérances, extravagances

Tant de villes en une seule, frimeuses ou intimes, se juxtaposent ou rivalisent. L'une est en chantier permanent, l'autre en quête d'une insatiable modernité. Son obsession de créativité déroute ou fascine. "Fais-toi belle" est sa devise en forme d'aveu. La cité des prodiges, réputée géniale, cosmopolite, à la pointe, branchée, s'exhibe, séduisante et séductrice comme modèle. Au-delà des oeuvres et des quartiers emblématiques, ce reportage lui rend hommage dans sa dualité, sa démesure. Magnificence, dévastation, utopie concrétisée, réalités controversées. Mais aussi éclats de vie, de déraison, rencontres anticonformistes et joyeuses.

 

Couverture


Plus d'informations

Bali l'île inspirée

Bali fascine et fait rêver: c'est une île d'Indonésie, fertile, luxuriante, paradisiaque. Elle scintille comme une émeraude, un lac paisible de cratère, une rizière étagée au pied de volcans majestueux, un reflet de pagode, une saline au couchant. Ses habitants sont réputés artistes, inspirés. Peu de régions au monde ont un tel pouvoir d'évocation... Mais subsiste une inquiétude: le dernier des paradis serait-il menacé ?

L'auteur s'est immergé dans le Bali des Balinais. Il met l'accent sur les questions que l'esprit de réforme pose à leurs traditions ainsi que celles que l'Occident, les investisseurs et le pouvoir central posent à leur identité. Il montre que, sur l'essentiel, l'île a su préserver sa beauté, sa vertu, son harmonie. L'essor du tourisme l'a enrichie, et cet enrichissement, loin d'aliéner sa culture, l'une des plus vivantes et des plus créatives du monde, au contraire la renforce, profite aux rituels, aux arts, à la communauté.

Couverture


Plus d'informations

Corée du sud, nouvelles du matin calme

Royaume-ermite, du peuple vêtu de blanc, pays du matin clair, du matin calme... Que savons-nous de la Corée ? Savons-nous comment s'expriment les Coréens au-delà de l'usine, libérés du travail, de la pression sociale et de la hiérarchie ? Quel est le piment de leur vie ? Quelles valeurs les unissent ? La Corée mérite qu'on s'intéresse à sa culture millénaire, brillante, en marge de ses prouesses economiqes.

Elle se ressource dans ces cérémonies ancestrales somptueuses, invente des rituels contemporains, s'épanouit dans les arts de la danse, de la musique, de la satire... Elle s'échappe en randonnées de montagne, à l'assaut des sommets déchiquetés, surtout à l'automne quand les parcs nationaux s'embrasent. S'échapper rappelle aussi les retrouvailles le soir, dehors, sous les tentes gargotes... et bien des débordements. Comme la vapeur s'échappe de la chaudière.

Ainsi, fortes traditions confucianistes, bouddhistes, chamanistes et valeurs nouvelles de la démocratie s'entrechoquent et fusionnent et rechargent en énergie ces héros de la croissance. La Corée, corps et âme, échappée, débridée, explose de liesse et de couleurs.

Fruit de sept séjours sur une période de vingt ans, au moment de la dictature des militaires, pendant la transition et surtout depuis l'avènement de la démocratie, ce travail décline promenades-poèmes, instantanés visuels, éclats de vie et touchants témoignages.

Couverture


Plus d'informations

Saint-Petersbourg, folie, poésie d'une cité boréale

Saint-Petersbourg est née de l'ambition folle d'un homme de génie, Pierre le Grand, autocrate visionnaire, qui voulait ouvrir, seul contre tous, une fenêtre en Russie sur l'Europe.

De Pierre le Grand à nos jours, ce beau livre retrace son destin épique, à la fois capitale des arts et ville martyre, splendide ou désolante suivant la lumière, qui joue de ses façades pour voiler ses malheurs. D'une part, il évoque les tragédies de son histoire. De l'autre, il rend hommage à tous ses architectes occidentaux et russes qui en trois siècles ont modelé une des plus belles villes du monde, où les musées, palais, jardins de tous les styles rivalisent d'harmonie et d'élégance.

Couverture


Plus d'informations